Vous êtes ici

Croissance


PAPP-A2 : le dernier en date de l'axe GH-IGF1

Les premières mutations homozygotes de PAPP-A2 (p.D643fs25* and p.Ala1033Val), membre de l’axe GH-IGF1, ont été décrites par l’équipe d’Argente [1] chez deux familles indépendantes dont plusieurs membres présentaient un retard de croissance post-natal avec ou sans retard de croissance intra-utérin, une microcéphalie, une brièveté des os longs, une déminéralisation osseuse et des taux circulants élevés d’IGF1, d’IGFBP3 et 5, d’ALS et d’IGF2. PAPP-A2 (metalloproteinase pregnancy‐associated plasma protein A2) code pour une protéine augmentant la bioactivité d’IGF1 en clivant IGFBP-3 et 5. Des études fonctionnelles (western blot) ont montré in vitro une absence complète d’activité protéolytique de PAPP-A2 muté chez ces deux familles. Des études réalisées sur un modèle murin de papp-a2 ko ont montré une réduction du poids (12 % chez les mâles, 16 % chez les femelles) et de la taille (5 % chez les mâles, 7 % chez les femelles) des souris ko, une réduction de la taille des os longs (tibia et fémur), une augmentation de la dépense énergétique des souris mâles ko pour papp-a2. La sécrétion de neuropeptides hypothalamiques (NPY, AgRP, CART, POMC) semble affectée avec un dimorphisme sexuel. Les souris papp-a2 ko semble avoir des similarités phénotypiques avec les patients PAPP-A2 mutés, donnant des arguments supplémentaires en faveur de la pathogénicité de ces mutations. Le dimorphisme sexuel constaté chez la souris reste à démontrer chez l’homme. PAPP-A2 constitue un nouveau gène à séquencer chez les patients présentant un retard de croissance progressif avec microcéphalie et anomalie de l’axe GH-IGF1.

Mots clés : retard de croissance, microcéphalie, PAPP-A2

Impact à court terme sur la pratique clinique : non

Références bibliographiques

[1] : Dauber A.Mutations in pregnancy‐associated plasma protein A2 cause short stature due to low IGF‐I availability.EMBO Mol Med. 2016; 8 ;4: 363–374.

Références

Date de la session Jeudi 27 Septembre 2018
Type de session : Free communications
Session : GH and IGFs
Titre de la session The reduction of longitudinal growth induced by PAPP-A2 deficiency is associated with reduced body weight, increased energy expenditure and behavior modification
D’après la communication de Jesus Argente (Espagne) 

Auteur de la brève

Dr Aurélie PHAM

Service de néonatologie, Hôpital Trousseau Paris