Vous êtes ici

Glucocorticoïdes


La cortisone, un nouveau traitement de l’hyperplasie congénitale des surrénales?

3
Average: 3 (1 vote)

Le traitement de l'hyperplasie surrénalienne congénitale a pour objectif le traitement substitutif glucocorticoïdes mais aussi la suppression de l’hyperandrogénie d’origine surrénalienne. Ces glucocorticoïdes, le plus souvent l’hydrocortisone, prescrits à des doses supraphysiologiques nécessaires pour supprimer les androgènes en excès, induisent presque invariablement des effets métaboliques indésirables.

Bien que le cortisol et la corticostérone soient tous deux des glucocorticoïdes circulants, le rôle physiologique de la corticostérone est peu connu. Dans le cerveau, le transporteur ABCB1 exporte le cortisol mais pas la corticostérone. Inversement, le transporteur ABCC1, exprimé dans le tissu adipeux exporte la corticostérone mais pas le cortisol : son inhibition augmente la corticostérone intracellulaire, mais pas le cortisol, et induit la transcription de gènes sensibles aux glucocorticoïdes dans les adipocytes humains. Pour tester l’hypothèse selon laquelle la corticostérone rétrocontrôle efficacement l’ACTH, sans les effets indésirables métaboliques du cortisol, du cortisol ou de la corticostérone a été perfusé chez des patients atteints de maladie d’Addison. La suppression de l'ACTH était similaire, mais les transcrits adipeux sous-cutanés des gènes sensibles aux glucocorticoïdes étaient plus élevés après la perfusion de cortisol plutôt que de corticostérone. Ces données indiquent que la corticostérone peut constituer une alternative métaboliquement favorable au cortisol chez les patients insuffisants surrénaliens. Brian Walker nous a présenté à la fin de son exposé, trop rapidement pour que nous puissions les voir, et avec une référence introuvable à ce jour, les résultats préliminaires de 8/14 patients atteints d’HCS, perfusés par corticostérone/placebo ou hydrocortisone, avec des résultats semble-t-il encourageants ! Nous attendons donc avec impatience la publication des résultats de ce travail : la corticostérone pourrait être une alternative au traitement substitutif par les glucocorticoïdes, en limitant les effets métaboliques du cortisol.

Mots clés : glucocorticoïdes, HCS, Addisson

Impact sur la pratique clinique : oui

Références

Date de la session : 28 septembre
Type de session : Plenière
Titre originale de la session : Dynamic control of tissue glucocorticoids: lessons for optimising replacement therapy
D’après la communication de Brian Walker (UK)

Auteur de la brève

Dr. Claire Bouvattier

Département d’endocrinologie pédiatrique, hôpital Bicêtre, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France