Vous êtes ici

Recherche


« Metabolomic » ou l’empreinte digitale du 21ème siècle

Le métabolome (ensemble des métabolites présents dans un échantillon biologique) ou « empreinte digitale métabolique » permet d’étudier le fonctionnement d’un système biologique de manière dynamique. Contrairement aux autres membres de la famille « omic », la metabolomic est sensible aux conditions dans lesquelles sont étudiées le système biologique (environnement…) et reflète le fonctionnement du système à un moment T. L’étude du métabolome d’un système biologique constitue une première étape dans la compréhension des mécanismes physiopathologiques qui sous-tendent un phénotype : « Quels sont les changements biologiques constatés dans ce phénotype ? ».  A titre d’exemple, une étude du métabolome d’enfants nés par FIV-ICSI a été réalisée pour comprendre le mécanisme physiopathologique à l’origine de l’augmentation du risque cardiovasculaire constaté chez ces enfants [1]. La comparaison du métabolome réalisée chez 42 enfants (âge moyen six ans) nés à l’issue de FIV-ICSI, à celui de 42 enfants du même âge conçus naturellement, a révélé un profil métabolomique différent entre les deux groupes : la concentration de 35 métabolites est significativement plus élevée chez les enfants nés à l’issue de FIV-ICSI que chez les enfants conçus naturellement. Il est intéressant de noter que plusieurs de ces métabolites sont connus pour être associés au diabète, à l’obésité et au syndrome métabolique. Cette piste semble donc intéressante, mais il ne reste « plus » désormais qu’à comprendre pourquoi il existe de telles différences. Le metabolomic pourra compter sur l’association des autres membres de « l’omic » (genomic, transcriptomic, proteomic) pour participer à la compréhension de ces mécanismes

Mots clés : Metabolomic, recherche, FIV-ICSI

Impact sur la pratique clinique : non

Références 

1 : kourogianni A, Kosteria I, Telonis AG, Margeli A, Mantzou E, Konsta M, et al. Plasma metabolomic profiling suggests early indications for predisposition to latent insulin resistance in children conceived by ICSI. PLoS One. 2014 ;11;9,4:e94001

Références

Date de la session : 28 Septembre 2018
Type de session : Novel advances 1
Titre originale de la session : The clinical relevance of metabolomics ; genomic engineering – CRISP-R/Cas 9 and its many applications.
D’après la communication de Maria Klapa (Grece)

Auteur de la brève

Dr Aurélie PHAM

Service de néonatologie, Hôpital Trousseau Paris